Jean Dulamon court en Camaro 68 pro mod

camaro-pro mod-dulamon-santa pod-dragster-1Avec un moteur Dart de 13 litres et 2500 ch monté dans cette Camaro 68, Jean Dulamon joue dans la cour des grands. Basé près de Bayonne, c’est à Drachten, Hockenheim ou Santa Pod qu’il court en Pro Mod dans les championnats européens. (Texte Claude Lefebvre, photos Philippe Berté-KMC)

Jean Dulamon vient de fêter 23 années de drag racing ininterrompu. D’autres français ont balisé la piste avant lui, mais Jean s’est engouffré dans leur sillage et a fait sa propre trace sans jamais la quitter. Après avoir couru à la fin des années 80 avec l’ex Juva small block de Bertrand Dubet, il s’achète aux USA en 1993 un rail sur roues dans lequel il installe un 540 à injection méthanol. Il court en France (Dieppe, Chambley), en Allemagne (Hockenheim), en Hollande (Drachten) et en Angleterre (Santa Pod), puis participe à la création de l’ATD dont il un des moteurs principaux.
En 1999, il monte dans son rail un 632 ci qu’il développe et optimise au cours des années qui suivent, signant au mieux de sa forme un 7,02 à 301 kmh. En 2008, après s’être classé 1er en Comp Eliminator à Drachten, il vend le 632 et achète chez le préparateur américain Shafiroff son actuel 780 ci. L’année suivante, il bat le record de la piste hollandaise en 6,78 à 320 kmh avec un seul stage de nitrous.

Mais Jean se rend bien compte que le chassis de son rail n’est pas à la hauteur du nouveau moteur. Par l’intermédaire de Shafiroff, il acquiert la Camaro pro mod du champion américain Vinnie Budano. Avec cette voiture, Budano s’est classé trois fois champion du monde en NMCA et a signé un meilleur temps de 6,3 s au quart de mile. Jean expédie son moteur aux USA pour le faire modifier, installer et régler sur la Camaro. Il reçoit en direct les conseils d’utilisation de Budano, puis, avec l’aide logistique de Christian Mazure, il expédie le drag en France pour attaquer les championnats européens 2011.

SAISON MOUVEMENTÉE
La première saison de la Camaro n’a pas été de tout repos. Jean participe à quatre courses, toutes à Santa Pod, dans le cadre de deux championnats. En avril, il se classe 3e au Thunderball MSA, battant le record de la piste à 219 mph (352 kmh). En mai, lors de son premier essai au Main Event FIA, son moteur est détruit suite à une panne du boîtier d’allumage. Le bloc est envoyé aux USA chez Dart pour un changement de chemises et un réalignement de la ligne d’arbre, tout l’équipage mobile est changé, les culasses sont réparées à l’atelier Dulamon, et de nouvelles soupapes sont installées. Ce contretemps empêche Jean de participer aux courses du milieu de saison, mais il est de retour pour les European Finals FIA…

Lisez la suite de cet article de 6 pages avec des photos d’Alain Sauquet dans Nitro 255 de décembre 2011-janvier 2012