Florent Scrivo roule en Montecarlow…

Plutôt que de chercher une base et passer trois ans à la transformer, Florent Scrivo a importé de Californie ce lowrider déjà construit. Il roule maintenant en Monte Carlo avec ses amis du Players Gang. (texte Claude Lefebvre, photos Alain Sauquet)

Venu du tuning, Florent Scrivo abandonne bientôt la Honda Civic pour passer au mini pick up avec un Chevy S10 monté sur suspensions à air (Nitro 245). Déjà à l’époque, il envisage l’achat d’une Impala montée sur hydrauliques. Les Impala sont très recherchées donc très chères, mais Gerry, de Prorider, lui déniche cette Monte Carlo grâce à ses relations à Los Angeles. « La voiture a été faite à Pomona, en Californie, nous explique Florent. Elle a appartenu au Style C.C., un club très connu. Elle a fait la couverture de Lowrider Magazine et gagné plusieurs prix dans des salons et meetings importants. » La voiture arrive en Haute Savoie en août 2010. Cohérente, elle a été bien pensée, bien réalisée et bien entretenue, et Florent peut rouler avec tout de suite après avoir monté quatre batteries et des pneus neufs.

Un lowrider se définit par quatre ingrédients principaux : le modèle de voiture, la suspension, la peinture et l’intérieur. La motorisation a peu d’importance, ces voitures, contrairement aux hot rods ou aux street machines, n’étant pas faites pour rouler vite.
Apparue en 1970, la Chevrolet Monte Carlo, une intermédiaire très répandue, peu chère à l’achat et à l‘entretien, devient vite chez les Chicanos une base classique de lowrider moderne, comme la Chevy 39 six glaces l’était pour la génération précédente. Celle de Florent est une 72 équipée d’origine d’un 350 ci et d’une boîte auto. Relativement sobre selon les canons californiens actuels, la déco extérieure a été réalisée aux Etats-Unis par Mark Lamberson, qui a posé sur une base candy magenta des graphiques. Mark a également tiré au Mack les pinstripings, notamment sur le capot, les custodes et le coffre, de même qu’il a peint à l’aérographe le visage de femme qui décore le carénage de radiateur.
Sur les lowriders flamboyants, l’intérieur est toujours un morceau de choix qui combine le confort, le kitsch et le savoir-faire. Ici, la sellerie été entièrement réalisée en Californie par Mark Lopes, d’Elegance Auto Interiors, avec des sièges pivotants, une console centrale recouverte de miroirs, des fronces de velours magenta encadrant des assises en velours taupe, des passepoils bleu marine… Le dessin des panneaux de portes reprend celui des graphiques latéraux de la carrosserie, le ciel de toit et la planche de bord sont assortis, et la touche finale est donnée par le volant en chaîne chromée installé par Florent…

Lisez la suite de cet article de 6 pages dans Nitro 255 de décembre 2011-janvier 2012.