Cadillac Ciel concept car 2011 (+ vidéo)

Dévoilé fin août au Concours d’Elegance de Pebble Beach, l’extravagant phaéton Ciel rappelle que Cadillac est traditionnellement une marque de grand luxe. (Texte Claude Lefebvre, photos GM)

A force de se donner une image racing, Cadillac a presque oublié qu’elle est une marque de voitures de luxe. Tir corrigé avec ce phaéton quatre portes grandiloquent, baptisé Ciel en référence à la vue panoramique qu’il offre à ses quatre occupants. Les porte-à-faux très courts, la calandre sévère et verticale, les panneaux latéraux lisses, les roues de 22 pouces en alu nickelé donnent l’impression que la voiture, bâtie sur un empattement de 125 pouces, est bien plus longue que les 5,17 m annoncés. Seuls le pare-brise bas et incliné, les ouïes des ailes avant et la baguette de bas de caisse remontant vers le moyeu arrière évoquent la vitesse. Cadillac fait référence à la grande carrosserie française d’avant-guerre, sans doute pour justifier une présentation à Pebble Beach, où Chapron et Figoni & Falaschi ne sont pas des inconnus. Mais avec ses portes arrière suicide et sa ligne de crête reliant d’un seul souffle les fins blocs optiques avant aux feux arrière, la Ciel est davantage évocatrice des Lincoln Continental des sixties ou, plus récent, du concept car Chrysler Phaeton de 1997.

Image de prévisualisation YouTube

Extrêmement élégant avec quatre sièges garnis de cuir, une console traversant tout l’habitacle pour définir une ligne d’intimité à chaque passager, des éléments en olivier massif sculpté ou en alu usiné, l’intérieur aux formes organiques contraste avec la lisseur de la carrosserie, mais en complète la teinte Cabernet. Découvrez ci-dessous les esquisses ayant présidé à la création de cet intérieur.

On en oublie presque que sous le capot réside un V6 double turbo de 3,6 litres et 425 ch qui actionne les quatre roues, mais à très petite vitesse, il passe le relais à des moteurs électriques. Belle oeuvre d’art !

Cet article est paru dans Nitro 254 avec d’autres photos.

Les commentaires sont fermés.