Buick Centurion 1956 : pur concentré de concept

1956 Buick Centurion Motorama Dream CarDessiné par Chuck Jordan et présenté au Motorama GM de 1956, le concept car Buick Centurion (nom de code XP-301) concentre la plupart des gimmicks stylistiques d’une époque placée sous le signe de l’aéronautique. Ce coupé 4 places possède une carrosserie en fibre de verre, très basse, construite sur un empattement full size de 118 pouces et marquée des baguettes latérales propres aux Buick de l’époque.

buick centurion 1956 motoramaElle est une ode à l’aérodynamisme, avec un avant fuselé, des phares encastrés dans les ailes proéminentes formant pare-chocs, un pare-brise hyper-panoramique poursuivi par un cockpit en verre, une lunette arrière enveloppante, un arrière profilé terminé par une tuyère encadrée de deux immenses ailerons lisses. Une caméra de télévision sert de rétroviseur, et l’intérieur est garni de quatre sièges individuels, ceux de l’avant coulissant automatiquement lors de l’ouverture des portières pour faciliter l’accès.

Un grand nombre des traits esthétiques de la Centurion seront intégrés dès les années suivantes sur les voitures de production des différentes marques de la General Motors. La voiture est aujourd’hui en résidence permanente au musée Sloan de Flint, dans le Michigan. (texte Claude Lefebvre, photos GM. Cet article a été publié dans Nitro 253 d’août-septembre 2011)

buick centurion golf motorama 1956Un V8 Buick 322 ci, développant 325 ch grâce à une admission à 4 carburateur, réside sous un capot très plongeant par rapport aux voitures de série de l’époque. Plutôt que d’être platement rapportés sur une face avant verticale, les phares sont encastrés dans la partie basse du prolongement de l’aile et font partie du masque avant. Celui-ci joue le rôle de pare-chocs. Ces caractéristiques ne seront appliquées au voitures de série que bien des années plus tard.

Motorama 1956 Buick Centurion Dream CarAssortie à la peinture Electron Red de la carrosserie en fibre de verre, la sellerie est réalisée en cuir rouge et métal brossé. Les prises d’air de la base du pare-brise sont empruntées à la Corvette 1956. Signature des Buick de série, la moulure latérale sépare les deux teintes de la carrosserie. La caméra de rétrovision est placée juste au dessus du feu central arrière en forme de tuyère.
Son avant en forme de coin, son cockpit en verre et son arrière de fusée font de la Centurion un des concept cars les plus futuristes de l’époque, tout en étant très proche de ce qui est réalisable en grande série. La voiture ne mesure pas plus de 135 cm de hauteur, ce qui la classe au rang des sports cars, malgré son habitacle à quatre places.
On retrouvera les faux louvers de l’aile arrière sur la gamme Buick dès 1957, la lunette arrière enveloppante sur les Chevrolet 58, les grands ailerons (restylés) sur les Chevy et Buick 59, le pare-brise montant très haut sur tous les modèles GM « bubble top » 1959-60, les double feux arrière sur les Cadillac 1960.

buick-centurion-piscine 1956

Les commentaires sont fermés.