Coca Cola et le drag racing

En 1969 et 1970, Coca Cola s’investit dans le drag racing avec sa Cavalcade of Funny Cars épaulée par des publicités pleine page dans les magazines spécialisés. (texte et archives Claude Lefebvre, article paru dans Nitro 252)

coca-cola-coke-dragster-cavalcade-01

Apparus en 1965, les funny cars utilisent des chassis-cage en tube et des coques poly inspirées des voitures de série, et les mêmes moteurs que les top fuels. Ils sont plus lourds et moins rapides que ceux ci, mais le public peut plus facilement s’y identifier. Quand aux combinaisons ignifugées en Nomex, elles sont nées en 1967.

En 1969, la popularité des courses de dragsters va grandissant, mais les courses d’envergure nationale sont encore peu nombreuses. Les pros manquent d’endroits où courir, et les amateurs talentueux, très nombreux dans les différentes régions, manquent de fonds. Coca Cola s’investit activement en sponsorisant un important programme baptisé Coca Cola’s Cavalcade of Funny Cars. Les organisateurs locaux peuvent contacter Gold Agency, un propriétaire de piste de l’Indiana qui centralise les opérations et leur fournit des plateaux de huit voitures minimum. Les coureurs signent un contrat et touchent un cachet de 1000 dollars en plus des primes de course éventuelles. Tout le monde y trouve son compte : les pros courent davantage, les bons amateurs financent mieux leur saison, les coureurs locaux se frottent aux cadors, les organisateurs remplissent leurs tribunes en offrant un spectacle de qualité, et Coca fait de la pub grâce aux panneaux posés sur les voitures et aux uniformes des teams à ses couleurs.

coca-cola-coke-dragster-cavalcade-02

Kenny Safford est aux commandes du top fuel du Gotelli Speed Shop, équipé d’un Hemi à compresseur. C’est une des dernières années des top fuels à moteur avant : en 1971, à la suite d’une explosion de transmission, Don Garlits construit un rail où le pilote est placé devant le moteur, ce qui deviendra la norme pour la catégorie.

La Cavalcade est inaugurée en 1969 avec des participants célèbres tels que Stone, Woods & Cook, Fred Goeske, Mr Norm, Jack Chrisman, Kelly Chadwick. Par la suite, on y trouve Roger Lindamood, Don Schumacher. Même Tom McEwen et Don Prudhomme y font des apparitions. Cette opération à succès est reconduite jusqu’à la fin des années 70. Mais les chocs pétroliers, le rôle croissant des organisations telles que la NHRA, la AHRA et l’IHRA, l’escalade à la puissance nécessitant des budgets inaccessibles aux amateurs, tout cela sonne le glas de la Cavalcade, qui s’éteint avec la décennie.

coca-cola-coke-dragster-cavalcade-03

Johnny Wright attend en pré-grille, harnaché dans le cockpit du funny car monocoque Mustang Mach 1 de Mickey Thompson, équipé d’un Hemi Ford 429. Tous les ingrédients du drag racing professionnel étaient réunis à l’époque, mais la Cavalcade Coca Cola a servi de catalyseur.

Ces publicités datent de 1970 et 1971 et sont extraites des magazines Hot Rod et Motor Trend. Elles ne se cantonnent pas aux funny cars et ne mettent pas spécifiquement en avant la Cavalcade, mais plutôt le drag racing dans son ensemble.

coca-cola-coke-dragster-cavalcade-04

Le nom Coke est utilisé depuis 1945, mais « It’s the real thing. Coke » est le slogan de Coca Cola pour 1970 et début 1971. Pas de voiture sur cette pub, mais l’ambiance y est. Sur les voitures à moteur avant, le masque avec les filtres est indispensable pour ne pas être intoxiqué par les gaz d’échappement, et le tissu amianté protège de la chaleur.

coca-cola-coke-dragster-cavalcade-05

De toutes les publicités de cette série, voici la seule où apparaît en toutes lettres le nom de la Cavalcade. Il est inscrit dans un lettrage typique des seventies sur les ailes avant de la carrosserie du funny car Camaro du Texan Kelly « The Professor » Chadwick.

coca-cola-coke-dragster-cavalcade-06

John Wiebe se rafraîchit en buvant un Coke en attendant de continuer la préparation de son slingshot, dont le Hemi Donovan de 417 ci (basé sur le Hemi Chrysler 392) est encore dépourvu de ses bougies. Le museau du drag est posé sur le toit de la cellule de camping de son pick up.

coca-cola-coke-dragster-cavalcade-07

Collectionnez les Dollars Haute Performance que vous trouverez sur vos emballages de Coca, et vous pourrez obtenir des réductions sur tout ce qui permet à une voiture d’avancer plus vite : des roues type Slot Mag, un radio-cassette stéréo, un compte-tours se montant sur le capot, et des rétroviseurs sport ! Cette pub est parue dans Hot Rod en juillet 1970.

coca-cola-coke-dragster-cavalcade-08

La Coca-Cola’s Funny Car Cavalcade of Stars permettait à de nombreux coureurs de moindre envergure de se frotter à des professionnels réputés, pour le grand plaisir des publics régionaux. Pilotée par Dee Keaton, la Mustang « Tinker Bell » des fameux Stone, Woods & Cook recule pour se mettre en place juste après son burn-out.


Les commentaires sont fermés.