Le roadster pick up Ford 32 Raybestos (+ vidéos)

Construit par Hollywood Hot Rods à partir d’une coque Brookville rallongée, ce pick up baigne dans un halo racing vintage. Début novembre 2010, lors du Sema Show, il a été offert par la société Raybestos à un de ses clients tiré au sort.

raybestos-32-roadster-pick up-truck-hollywood hot rods1

MOTEUR
Josh Russell, de chez Raybestos, ayant des accointances chez Ford Racing en la personne de Jesse Kershaw, rien d’étonnant à ce qu’il ait adopté le tout nouveau V8 Ti-VCT à double arbre à cames en tête et admission variable, dont le surnom est Coyote. En version d’origine, dans la Mustang GT 2011, ce 5 litres développe 412 ch à 6.500 tours et un couple de 53,82 mkg of à 4.250 tours, avec une consommation sur autoroute de 9,1 litres aux 100 km. En hommage au légendaire V8 Ford 427 double arbre des années 60, les cache-culbuteurs ont été remplacés, grâce à une plaque d’adaptation en alu, par des pièces d’époque qui donnent au moulin une allure vintage tout en conservant à l’abri du regard les bobines individuelles d’allumage des cylindres. Dans le même esprit nostalgia, le système d’admission moderne du 5 litres est remplacé par des injecteurs Hilborn, gérés électroniquement par un système Fast. Les collecteurs d’échappement mènent à des sorties débouchables, puis la ligne traverse les rails du chassis avant de sortir devant les roues arrière. Le moteur est refroidi par un radiateur sur mesure C&R Racing. La boîte de vitesses est une Tremec 5 rapports.

CHASSIS
Deux rails de repro, avec la nervure typique des 32, sont reliés par des traverses tubulaires faites spécialement par Hollywood Hot Rods. La partie avant du chassis est surélevée, les cornes sont rapprochées, la partie arrière est entièrement refabriquée pour recevoir la benne raccourcie. Avec son essieu rigide droppé de 4 pouces, ses tirants en épingle à cheveux et ses amortisseurs tubulaires, la suspension avant a l’air très classique, mais en fait les ressorts à lames sont remplacés par un système de barres de torsion conçu par HHR. Les amortisseurs sont des QA1 réglables en alu usiné auxquels le cache supérieur donne un aspect vintage. A l’arrière, le quick change Speedway Engineering est maintenu par quatre tirants inox (deux épingles à cheveux visibles et deux tirants classiques sous la benne) et des barres de torsion.
Côté freinage, les étriers avant de Corvette 65 sont adaptés aux disques 11 pouces de Chevy 67-72 montés sur les fusées Ford 35-48. A l’arrière, des tambours de Cadillac 1959. Deux maîtres-cylindres Wilwood installés dans la boîte à gants sont reliés à un pédalier racing de la même marque et à un répartiteur. En attendant les Halibrand prévues dans le projet original et pas prêtes au moment des photos, on trouve des roues fil en 5.50×16 et 7.50×16 ceinturés de pneus radiaux Excelsior de chez Coker.

CARROSSERIE
La coque est une production Brookville. Ce n’est pas une repro exacte (disponible par ailleurs au catalogue de cette société), mais une extrapolation de la coque de roadster-pick up 1932 (un modèle fabriqué à 593 exemplaires seulement par Ford à l’époque). Basée sur celle du roadster tourisme, elle est rallongée après le pied milieu pour proposer davantage de place à ses occupants. La benne vient elle aussi de chez Brookville. Le travail de carrosserie a été effectué chez Burgess Auto Body. La peinture Raybestos Red est mise en valeur par l’emblème de la marque, que l’on trouvait sur les voitures de course d’Indianapolis dans les années 50 et 60. Le pare-brise style Duvall ajoute un feeling aérodynamique et une touche de brillant bienvenus.

INTÉRIEUR
La sellerie est l’œuvre d’Elegance Auto Interiors. Elle comprend une banquette garnie en tuck n’roll, des instruments de bord customisés par Redline Gauge Works. Du Dynamat est appliqué sur tous les panneaux pour l’isolation phonique et calorique. La colonne de direction polie, oeuvre de HHR, est surmontée d’un volant quatre branches Limeworks évoquant les sprint cars.

Retrouvez dans Nitro 250 l’article complet de 5 pages de Jim Maxwell. Allez sur la page Projets du site de Hollywood Hot Rods pour voir des photos du chassis en construction. Visionnez la série de vidéos (en anglais) Raybestos Garage relatant la construction du roadster pick up chez Hollywood Hot Rods. Voici la première de la série. Une fois dessus, Youtube vous proposera la suite. Vous pouvez aussi y accéder via le site Raybestos Garage.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=yHqdwGevhtQ&feature=related[/youtube]

Dans la vidéo numéro 7, Troy Ladd, de Hollywood Hot Rods, teste la voiture finie sur le speedway d’Irwindale.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=GEFdJuI-QQc[/youtube]