Crash test Bel Air 59 contre Malibu 2009 (+ vidéo)

Pour son 50e anniversaire, l’IIHS a voulu montrer de façon spectaculaire les progrès réalisés en un demi-siècle en matière de sécurité passive automobile (texte Claude Lefebvre, photos courtoisie IIHS, article paru dans Nitro 244).

crash test bel air 59 contre malibu 2009
Mis sur pied par un groupement de compagnies américaines d’assurances pour faire des statistiques sur les accidents et le coût de réparation des véhicules, l’IIHS (Insurance Institute for Highway Safety) a fêté ses 50 ans en 2009. Cette instance a certainement joué un rôle dans le travail des constructeurs pour l’amélioration de la sécurité passive. Histoire de marquer les esprits et de montrer l’importance évolution de la construction des voitures, l’IIHS a organisé dans son centre de recherche un crash test comparatif entre une Malibu 2009 et une Bel Air 1959, jetées l’une contre l’autre à 60 km/h en choc frontal décalé.

Celle-ci est une berline 6 cylindres avec montants, dans un bon jus d’origine mais d’une valeur modeste sur le marché américain de la collection (l’équivalent d’une berline 403 chez nous…), achetée sur Ebay. Le mannequin installé dans la Malibu s’en tire avec des blessures aux pieds, celui de la Bel Air est mort au moins trois fois… Regardez la vidéo, c’est impressionnant: on voit le crash sous tous les angles, à vitesse normale et au ralenti. On savait tout ça et on est convaincus, mais n’empêche, cruiser en Bel Air 59, ça a plus de classe qu’en Malibu moderne…

Image de prévisualisation YouTube
On s’y attendait : la Bel Air est fracassée, la Malibu nettement moins. Toute la partie avant de la Bel Air est déchiquetée, le pied de porte a cédé, le chassis (en X, et non périmétrique) s’est plié et la Malibu a écrasé l’habitacle. Ça ne donne pas envie d’être à la place du mannequin.

crash test bel air 59 epave
crash test bel air 59 mannequinAprès le choc, l’habitacle de la fifties est complètement déformé, et il reste peu d’espace de survie : après avoir tapé de la tête dans le toit, dans le tableau de bord et dans le volant, le mannequin prend la colonne de direction en pleine figure, pendant que le tableau de bord s’occupe de ses genoux. Tout ça en moins d’une seconde. Brutal ! Si le moteur n’est pas rentré dans l’habitacle, c’est probablement parce que c’est un 6 en ligne, et non un V8.

 

Les zones d’absorption prévues par le constructeur sur l’avant de la Malibu ont absorbé une partie de l’énergie cinétique et empêché une déformation majeure de l’habitacle. Le mannequin a eu la tête en contact avec l’air bag (trace rouge sur celui-ci), et a subi de possibles blessures aux pieds. Il s’en sort mieux.

crash test bel air 59 malibu

Les commentaires sont fermés.