Ford la joue écolo avec le Super Chief (+ vidéo)

Ford F-250 Super Chief Concept 1Présenté à Detroit au salon 2006, le concept-car Ford F-250 Super Chief veut préserver le mode de vie américain et l’environnement. (texte Daniel « Zoot » Dimov, photos FoMoCo, article paru dans Nitro 224 d’octobre-novembre 2006).

Ford F-250 Super Chief Concept 2Cela peut avoir l’air d’une blague, mais, en présentant ce Super Chief au salon de Detroit 2006, Ford a voulu sensibiliser sa clientèle SUV à l’écologie. Le choix d’un gros double cabine n’est pas innocent : les Ford F restent les plus vendus des véhicules américains. D’autre part, l’encombrement et la motorisation énormes du F-250 Super Chief sont là pour prouver que l’on peut faire économique et écologique tout en conservant le standard américain actuel, avec en prime une élégance sophistiquée tant à l’extérieur qu’à l’intérieur.

Ford F-250 Super Chief Concept 3Ford F-250 Super Chief Concept 4Le Super Chief est un 4X4 propulsé par un V10 à 1 arbre à cames en tête par rangée de cylindres, doté d’une boîte automatique 5 rapports. Son originalité est le système nommé Tri-Flex, permettant d’utiliser trois types de carburants : l’essence traditionnelle, l’E85 (un mélange à 85% d’éthanol et 15% d’essence), et l’hydrogène. Si ce dernier fait perdre un peu de puissance et de couple au moteur, les deux premiers ne changent rien. Ainsi, le V10 développe-t-il 310 cv à 4250 tr/mn et 58,65 m/kg de couple à 3250 tr/mn, contre 280 cv et 55,20 m/kg aux mêmes régimes avec l’hydrogène, aidé par un compresseur. Le Super Chief peut parcourir 1170 km avec ses 3 pleins. Cette moyenne représente 12% d’économie par comparaison avec l’essence seule, sans oublier que l’hydrogène permet 99% d’émissions de CO2 en moins.

Ford F-250 Super Chief Concept 5Cela dit, le F-250 reste un énorme camion de 6,73 m de long sur 2,34 m de large et 1,99 m de haut, dont le poids est passé sous silence dans la fiche technique. En analysant les consos, on arrive à 19,58 l d’essence aux 100 km (raisonnable, compte tenu de l’engin), 27,32 l d’ E85 ( là, on se console car ce carburant pollue moins et est moins cher), et 5 kg d’hydrogène (mais on n’a pas d’éléments de comparaison sur la rentabilité de cette technologie).

Ford F-250 Super Chief Concept 6bisLe Super Chief tire son nom des fameux trains streamline de la fin des années 30. D’où son allure qui emprunte aux locomotives pour le dessin de la calandre et du capot, et aux wagons de passagers pour le reste et l’aménagement intérieur.

Ford F-250 Super Chief Concept 7Ford F-250 Super Chief Concept 8
L’habitacle nous offre une ambiance que Gropius et Le Corbusier n’auraient pas reniée ; les matériaux nobles comme l’alu, le noyer et le cuir procurant un luxe digne du paquebot Normandie.

Ford F-250 Super Chief Concept 9terMais ce pick-up est-il une vraie solution aux problèmes environnementaux ? A la manière des dream cars fifties, il séduit par son design et son luxe, mais son système Tri-Flex ne résout pas grand chose. La consommation en essence et éthanol peut être considérablement abaissée sur un véhicule de dimensions plus raisonnables, et prouve que la technologie des moteurs à essence est aujourd’hui très performante. L’hydrogène, quoique très peu polluant, pose des problèmes de… pollution au niveau de sa production, tandis que son stockage dans une voiture en alourdit considérablement le poids. Le Super Chief est surtout là pour faire rêver et rassurer l’amateur de pick-ups quant à l’avenir de ce genre de véhicule.
Pour le voir bouger, regardez la vidéo ci-dessous : les proportions et la garde au sol sont impressionnantes. Mais pas d’exploits : pas plus de 30 à l’heure, et sur un parking, comme pour la plupart des concept cars que les constructeurs invitent les journalistes à conduire.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=BjrYEQhqHjU[/youtube]