Technique rod : C-ing du chassis

Pour donner davantage de débattement au pont d’un rod, une méthode classique consiste à échancrer le chassis au dessus des trompettes. Visite chez Eddy Torres pour cette opération. (Texte Claude Lefebvre, photos Eddy Torres, article paru dans Nitro 252 de juin-juillet 2011).

Plus une voiture est près du sol, plus son centre de gravité est bas (ce qui est bon pour la tenue de route), et meilleur est son look (ce qui est bon pour tout le monde). Le droppage est donc une des premières modifs qu’on effectue sur son auto. Le revers de la médaille, c’est que le pont se trouvant plus près du chassis, son débattement vertical est limité par celui-ci. La solution traditionnelle consiste à pratiquer une échancrure en C dans le chassis, une opération appelée C-ing par les Ricains (prononcez ci-igne, en deux syllabes…). Nous sommes ici chez Eddy Torres, à l’oeuvre sur le chassis du 32 B400 de Manu Kandel (voir Nitro 249). Relativement simple, à condition de savoir souder correctement. L’opération est ici faite sur un chassis sans carrosserie, mais on peut selon les cas l’effectuer sur une voiture en une journée sans déposer le pont, à condition de s’entourer de précautions (protégez les canalisations de freinage et d’essence, le circuit électrique). Pour un C-ing réussi, trois conditions sont indispensables : bien localiser l’emplacement de l’échancrure par rapport à l’essieu, bien déterminer l’importance de l’échancrure, effectuer les renforcements indispensables.

T’EDDYS CARS ORIGINAL Eddy Torres, Tél : 02.31.23.48.49.
www.teddys-cars.com

nitromag-tech-cing-01-depart

Le pont de ce rod est monté sur des ressorts à air et guidé par quatre tirants. En position basse, les trompettes du pont tapent dans les rails, et en position de roulage, le débattement du pont est très limité. Un pont qui tape dans un chassis, ce n’est jamais très bon…

nitromag-tech-cing-02-mesurageEddy mesure et trace sur le rail caissonné l’endroit où il va falloir pratiquer l’échancrure. Celle-ci doit être au moins aussi large que le diamètre de la trompette, plus 2 cm tout autour par sécurité.

nitromag-tech-cing-03-tuyauDans les chutes de tubes de l’atelier, Eddy choisit un tronçon de tube d’acier de 12 cm de diamètre, avec des parois de 3 mm d’épaisseur, et le coupe en deux à la disqueuse. La rouille est superficielle : il est parfaitement sain et utilisable. On peut aussi découper de la tôle plate de 3 mm et la rouler à la forme. N’oubliez pas les gants et les lunettes de sécurité, vous avez encore besoin de vos doigts et de vos yeux !

nitromag-tech-cing-04-présentation coupelleLa coupelle présentée sur le chassis, son contour est tracé sur le flanc du rail.

nitromag-tech-cing-05-trait trace

On voit nettement que le débattement en hauteur du chassis va bénéficier de 3 précieux cm supplémentaires. L’échancrure ne doit pas dépasser 1/3 de la hauteur du rail, pour ne pas compromettre la résistance de l’arrière de ce chassis qui reçoit des lames de ressort longitudinales.

nitromag-tech-cing-06-chassis retournéPour un meilleur accès au champ opératoire, le pont est déposé et le chassis retourné. Le tracé de la découpe est prolongé sur la face inférieure du rail (maintenant très accessible) et sur la paroi verticale intérieure du rail caissonné.

nitromag-tech-cing-07-decoupe chassis

Eddy utilise un découpeur à plasma pour une incision propre et nette.

nitromag-tech-cing-08-tracage coupelle

La coupelle a été coupée large. Elle est présentée, l’emplacement de la paroi du rail est marqué au crayon pour permettre une découpe à la largeur correcte.

nitromag-tech-cing-09-pose coupelle

Chaque coupelle retaillée à la bonne largeur est posée sur son échancrure. Les bords de la coupelle sont légèrement en retrait par rapport à la découpe du chassis pour laisser de la place au cordon de soudure.

nitromag-tech-cing-10-coupelle soudeeLa coupelle est soudée sur les quatre côtés de son périmètre. La rigidité du rail n’est pas affectée malgré l’échancrure.

nitromag-tech-cing-11-coupelle meulee

Une fois la soudure meulée, on a l’impression que l’échancrure est d’origine.

nitromag-tech-cing-12-travail finiLààààà, on sent tout de suite que ça va aller beaucoup mieux ! Avec les suspensions Airride gonflées à bloc, la voiture remonte de 8 cm. Pour rouler, elle monte de 5 cm seulement. On comprend que les 3 cm gagnés avec le C-ing ne sont pas inutiles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.